INSTEMPS

Documentaire radiophonique

« Qu’est-ce qui génère un travail artistique ? Quel sens vais-je lui donner ? Quel chemin vais-je emprunter ?  Cet inconnu rempli de doutes, de peurs, quelques fois d’égarements et d’erreurs, me porte, m’emporte à chaque fois vers une nouvelle aventure. Je n’ai eu de cesse, à travers mes créations précédentes, d’aller à la rencontre de nouveaux publics en favorisant les liens intergénérationnels et en créant du lien social. Suite à l’expérience partagée autour de « Toujours debout »  (film chorégraphique avec des résidents d’une résidence d’autonomie pour personnes âgées, des habitants et des danseurs professionnels), j’ai souhaité poursuivre mon travail de création avec un public mêlant amateurs et professionnels. Avec cette nouvelle création d’une autre forme (sonore), je propose un nouveau terrain d’expression, une nouvelle expérience de partage et de découverte. Un projet où des résidents d’un Ehpad, certains atteints de la maladie d’Alzheimer, sont impliqués corporellement et vocalement.

Comme à chaque début de création, il existe une boite vide aux parois poreuses. A nous de la remplir d’histoires, d’expériences personnelles, de (in)certitudes et d’amour. Il s’agira de se faire confiance, de travailler les uns avec les autres, de s’abandonner à certaines confidences et surtout d’échanger… Avec des mots, avec le corps !

Instemps, questionne le corps, l’intime, la solitude et la liberté.

Instemps, est un hommage au temps qui passe et à celui qui reste. »

Sandrine Aldrovandi – chorégraphe