Toujours debout !



Création partagée pour résidents d’une résidence d’autonomie pour personnes âgées, habitants
(adultes et enfants à partir de 11 ans) et danseurs professionnels.

Le projet Toujours debout est soutenu par Demathieu Bard Initiatives, la Métropole de Lyon, la ville de Villeurbanne, la résidence Arpavie et la Carsat.




2018-2020




NOTE D’INTENTION – Sandrine Aldrovandi

Toujours debout ! est née en réponse aux questionnements et aux doutes qui m’ont animée sur cette fin de saison. Après avoir pris le temps nécessaire à la réflexion et être revenue sur ce parcours de vingt années de travail créatif qui m’a permis d’expérimenter et de bousculer mes codes de références, je me suis recentrée sur l’essentiel : quel est l’engagement que je défends à travers mon travail et sous quelle forme celui-ci va-t-il poursuivre son cheminement artistique ?  

Installée à Villeurbanne depuis quinze ans, la Cie trouve dans cette ville une richesse culturelle et associative qui insuffle ses projets. En tant que chorégraphe et à la direction de la Cie A Petits Pas depuis 2003, j’ai développé, au fil du temps, un travail artistique ouvert à tous et sur la pluralité des publics en insistant sur la notion de « groupe chorégraphique ». Offrir à chacun des temps (extra)ordinaires de créativité en établissant un meilleur dialogue, en réduisant les cloisonnements et en suscitant les interactions.  

De nombreuses formes créatives (pièces, films…) ont été réalisées et ont ouvert le champ des possibles. Ces propositions prennent, dans les projets de la Cie, une importance croissante. Les « non-danseurs » m’invitent à poser un regard différent sur mon art, tout en acceptation et beauté. Ils sont une bulle d’air et de positivité dans la réalité des difficultés de la vie d’une Cie. Se voir confier autant de fragments d’êtres, d’intimité, de confiance, de sincérité, de douceur et d’harmonie, ne pouvait que cimenter une relation inédite et solide entre chorégraphe et participants. Ils sont là, présents, dans le présent, avec tant de choses à donner, à vivre… Un éclat incroyable se dégage de ces corps non formatés à la danse. Le mouvement peut être fragile mais tellement singulier.   

A chaque fois, cela a été une expérience unique, riche et source de bonheur. Il est magnifique de voir éclore la danse, là où on ne l’attend pas, avec autant d’émotions partagées.  

Au profit d’une fresque humaine, Toujours debout ! est donc apparue comme le prolongement inéluctable de la rencontre entre tous ces publics (amateurs et professionnels) sur un territoire encore à explorer. Au fil des ans, la Cie s’est pleinement engagée sur la commune de Villeurbanne. Dans le cadre des orientations de la politique de la ville et en accord avec celles-ci, la Cie a touché de nombreux quartiers mais certains demeurent encore sans proposition de notre part. C’est le cas notamment de celui des Buers où je souhaite proposer une nouvelle initiative artistique : un film chorégraphique intégré, à part entière, dans la pièce finale. Ce quartier spécifique, situé à la périphérie de Villeurbanne, connait, depuis quelques années, des changements radicaux (destructions de bâtiments, aménagements de places publiques…). Ceux-ci insufflent à cette création participative, un champ propice à la réalisation cinématographique en proposant des espaces riches et variés comme le réaménagement du terrain des sœurs (parc Elie Wiesel, résidence Pranard…).  

Toujours en quête de nouveaux terrains de jeu dansé, la rencontre et l’inconnu liés à mon processus de création représentent toujours un défi qui m’anime. De plus, la volonté de travailler avec les habitants d’un quartier permet au projet de s’inscrire dans ce territoire spécifiquement. Il s’agit de personnaliser l’espace investi, d’explorer notre approche relationnelle, de rendre complices des habitants au profit de la création.   

La démarche participative est un outil d’accessibilité à la culture, son objectif étant que les participants se (ré) approprient une forme artistique par la prise en compte de leurs singularités. Ici, les publics ne sont pas appréhendés comme de simples destinataires mais comme des acteurs, à part entière, du processus créatif. Il s’agit de créer « avec eux » et pas simplement « pour eux ».  

Je souhaite donc inscrire Toujours debout ! dans une globalité au croisement de la territorialisation et de la démocratisation des pratiques artistiques. Une pièce chorégraphique comme un instrument de cohésion sociale sur le thème fort et particulièrement actuel de l’engagement, en mettant celui-ci communément dans un processus de créations individuelle et collective. Faire œuvre ensemble prend alors tous son sens avec urgence.  

La rencontre, la confrontation, l’observation, et la connaissance de l’autre constituent le terreau de mon inspiration, de mon envie de raconter le monde. Le regard que je porte sur celui-ci ne pouvait plus se limiter à une seule formation et ce groupe de danseurs, qui croise les générations et les origines, forme à lui seul une représentation du monde dans lequel on se meut.  

Ne plus tenir compte des barrières conscientes et inconscientes en nous et entre nous. Vivre ensemble un autre moment, hors du temps, où celui-ci est abordé différemment quand on a 12, 47 ou 91 ans. Etre à l’écoute de nos battements de cœur, à la recherche du regard de l’autre avec l’envie de danser, poétiquement mais avec engagement, des bouts de vie de chacun, les opinions des uns, l’incompréhension de l’autre…  

PROPOS ARTISTIQUE  

« On ne savait pas exactement ce qu’on occuperait, un lieu, une place ou autre chose. Mais on avait prévu une sono parce qu’on se disait que faire la fête, c’était le meilleur moyen de commencer une réunion populaire ». Leïla Chaibi – militante -1/04/16- Nuit debout.  

Une création artistique comme moyen de revendication, de dénonciation et de transmission de nos mémoires individuelles et collectives.   

Inspirée de textes, d’images, de paroles et de réflexions, cette pièce présente, secoue, noue et dénoue les contradictions de notre monde. Des trajectoires et choix de vie qui peuvent enfermer ou libérer, protéger ou mettre en danger.  

Avec Toujours debout !, nous nous appuierons sur des états de corps qui ont vécu des temps de tensions, de violences, d’apaisements et de cohésions. Des corps engagés, forts mais aussi éprouvés. L’engagement physique et émotionnel des participants aboutira à une danse fragile, intense, empreinte d’intimité, de souffrances et de générosité.  

Évoquer l’enlisement, l’absurdité et l’horreur des situations dans lesquelles l’être humain peut se retrouver avec angoisse, solitude, incompréhension et désespoir en attendant que quelqu’un lui offre ses mains pour panser ses blessures.  

Agir et réagir est la nature même du vivant. Ici, il s’agira de trouver une nouvelle manière d’exister, corporellement, afin d’accueillir, de s’engager réellement et ne pas seulement subir. Donner à voir quelque chose qui relève de l’entraide, de la fraternité et de l’amour mais aussi de la révolte, de l’indignation et de l’insoumission.  

A la croisée de nos chemins, on peut se cacher, fuir, s’exiler pour survivre, baisser les yeux, refuser ce que l’on ne peut tolérer, briser le silence, combattre, sans armes, mais avec la force d’une armée prête à embrasser le monde dans un ballet incessant, que nous livrerons, entre l’espoir, le politique, l’inégalité et l’engagement profond.  

Un plaidoyer pour la richesse de ce qu’est l’autre, pour abolir les peurs et les préjugés qui dynamitent le vivre ensemble.  

Un manifeste chorégraphique en hommage aux luttes passées, aux combats à venir…Tout près de nous ou à l’autre bout du monde.  

Etre ici et là-bas, ici et maintenant, ensemble… Toujours debout !



Actualité de la cie A Petits Pas

2018 - 2019

Nous soutenir + En savoir plus

Toujours debout ! + En savoir plus

Oppression + En savoir plus

Cie A Petits Pas | Palais du Travail - 9 place Lazare Goujon, 69100 Villeurbanne | 06 08 96 39 20 | www.cieapetitspas.fr -